en pause

Publié le 3 Décembre 2010

essaouira11.JPG

Dans ma solitude, caressée par la voix étrange du muezzin, je somnole vaguement, j'attends quelque chose qui ne vient pas. Evidemment, il ne faut pas être sorcier pour savoir que je suis en pause. En pause de quoi ? Disons que j'ouvre les yeux et que je les écarquille. Parfois, j'en attrape des brûlures terribles. Je croyais qu'avec l'âge viendraient la sagesse et la paix. Il n'en est rien. Je découvre un monde inconnu. J'amasse dans ma tête. Elle gonfle. Mes temps fragiles se gondolent. Heureusement parfois l'appareil prend ce que je ne sais plus dire. Ce jour-là, l'appareil était vissé à ma hanche. Il ne l'a pas vu, c'est moi qu'il regardait. Se souviendra-t-il de moi comme moi je l'ai inscrit en ma mémoire ?

 

 

 

 

Rédigé par Fragon

Publié dans #écriture expérimentale

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marcus K7 28/12/2010 09:29


J'ai entendu une longue interview de jeanne Moreau à la télé qui parlait de ça, "avec le temps", "l'âge venant", elle disait elle aussi qu'au contraire de se fermer elle se sentait de plus en plus
"épidermique" (je ne sais plus le mot qu'elle a employé...), de plus en plus réactive à la vie et ses beautés, autant que ces turpitudes..
J'ai entendu aussi un type dire que Nietzsche avait raison de dire que Dieu est mort, mais qu'il n(avait pas prévu que les religions lui survivraient...(ha ha, quelle dérision..)


Fragon 30/12/2010 12:40



Je ne t'avais jamais entendu parler aussi longtemps. C'était un cadeau ?


 



hervé pizon 03/12/2010 20:41


et bien c'est un beau retour.


Fragon 06/12/2010 19:45



allez.. ce n'est pas un retour, juste un passage, n'en faisons pas trop de bruit pour rien. Mais merci de ton commentaire !



emmanuelle grangé 03/12/2010 19:44


que ta hanche clique encore, je l'aime bien ainsi écrivant.


Fragon 06/12/2010 19:45



oui, tu es celle qui donne envie.. figure toi.